Didier Epsztajn
Le 15 janvier 2014 | 0 ↴

Une réédition fort bien venue pour ce livre indispensable. Et, une fois de plus, il faut souligner l’apport considérable du féminisme matérialiste à la compréhension des rapports sociaux, du système de genre, et ici particulièrement de l’anatomie politique. Un apport indispensable à la subversion des rapports de domination, donc à l’émancipation.

Entre les lignes entre les mots