À la Une – Pour comprendre ce qui se joue dans les rues d’Iran en ce moment

Le rendez-vous iranien de Simone de BeauvoirCet essai paru en 2019, déjà, fait écho au puissant désir de liberté de la jeunesse iranienne et en ce sens il peut aider à comprendre ce qui se joue dans les rues d’Iran depuis deux semaines.

Chahla Chafiq y dépeint une jeunesse éprise d’émancipation qui au péril de sa vie brave le régime islamiste pour briser la chape mortifère des normes et des mœurs qu’il a édictées : de la première manifestation de femmes en mars 1979, contre l’appel de Khomeini à porter le voile, aux « Filles de la rue de la révolution » en 2017 en passant par la campagne « Un million de signatures pour l’abrogation des lois discriminatoires envers les femmes » (2008), « Libertés furtives » (2014) et les « Mercredis blancs » (2016).

Chaque fois, la répression brutale et sanglante frappe pour étouffer l’élan de vie et de liberté. Chaque fois les rebelles resurgissent – à intervalles de plus de plus rapprochés ces dernières années et avec une radicalité accrue.

C’est cette jeunesse qui manifeste à nouveau aujourd’hui dans les rues d’Iran.

Le rendez-vous iranien de Simone de Beauvoir est une invitation à aller à la rencontre de ces jeunes, filles et garçons.

En savoir plus

Dernières parutions sous iXe

iXe en numérique

iXe édite, la presse en parle

Passionlectrice

En lisant cette étude de l’oeuvre autobiographique de Violette Leduc, écrite avec beaucoup de passion par Catherine Viollet, je découvre une femme -lectrice acharnée, dévoreuse de livres, autodidacte, éclectique…- qui a voulu écrire des romans autobiographiques en se servant de son adolescence, des premiers émois, de son expérience de jeune fille… Lire plus « Passionlectrice »

Luisa Semedo / Entretien avec Nuno Gomes Garcia

« L’idée de féminiser la langue, d’aller au-delà de la règle de la proximité, qui, à mon avis, s’imposera aux langues latines dans les décennies à venir, je l’ai eue en 2016 en écrivant le roman. […] Et quand Clara m’a proposé de démasculiniser la langue pour renforcer l’univers de la Nouvelle République française, une société où l’on observe un processus extrême de féminisation en cours, je n’ai pas hésité une seconde. Le talent de Clara a fait le reste et a créé cette sorte de novlangue qui, je crois, est une des valeurs ajoutées de ce roman. C’est la même histoire, mais sous une forme nouvelle et améliorée. »

Cartes postales iXe-compatibles

À paraître

Citation du jour

Quand un homme dit « j’aimerais avoir le point de vue féminin sur cette question », ou encore « les femmes ont vraiment une façon merveilleuse de raisonner », il est aussi condescendant que le raciste qui s’ignore en affirmant que tous les Noirs ont le sens du rythme.

— Pauline Pittenger Leet, Sexisme, le mot pour le dire !