Pour tenir sur une durée de 40 ans et au-delà, il faut du souffle. Un grand souffle rageur et joyeux d’être collectif, que l’on sent vibrer dans les slogans et les photos ici rassemblés, manif après manif. En filigrane, le livre dessine l’histoire de cette mobilisation de longue haleine, avec ses temps forts, ses moments creux, ses raisons d’être et ses exigences.

Les quelque 600 slogans ici rassemblés tracent le fil rouge des combats féministes en France entre 1970 et 2010. Paroles vivantes scandées, criées, chantées dans les manifestations, ces “mots de désordre” témoignent de la créativité sans cesse renouvelée des innombrables actrices d’une histoire collective. Ils restituent la spécificité de la culture militante du Mouvement de libération des femmes, l’inventivité et l’impertinent brassage des traditions de lutte qui furent d’emblée sa marque de fabrique.

Cette culture a ses ateliers et ses savoir-faire : forgés au coin d’une langue efficace qui joue volontiers de l’ironie et de l’absurde, les slogans sont aussi des œuvres graphiques. Ils sont cousus ou dessinés sur des banderoles, collés sur des pancartes, peints sur les vêtements et jusque sur les corps, sur les visages, sur les mains. La manifestation féministe innove dans la longue histoire des rassemblements militants.

La centaine de photos qui rythme les textes présente les multiples facettes de cette contestation ludique et déterminée, réimaginée de manif en manif par celles qui descendent dans la rue revendiquer leurs droits et clamer leur liberté.

Un dossier de textes propose des articles publiés à l’époque sur des manifestations “historiques”, des entretiens avec des militantes d’associations constituées au XXIe siècle, et précise les enjeux et les formes d’une mobilisation toujours actuelle.

Slogans, photos et textes ont été choisis et rassemblés par Anne-Marie Faure-Fraisse, cinéaste féministe (collectif Vidéa) – Béatrice Fraenkel, anthropologue de l’écriture (EHESS) – Lydie Rauzier, secrétaire de rédaction, ARCL – et Corinne App, graphiste et féministe (Histoires d’Elles, Collectif femmes contre le viol) qui en a réalisé la mise en pages.

Paru en 2011, ce livre rose shocking haut en couleurs, riche en images, a pu être réédité en 2018 grâce à la générosité de l’Association Bagdam Espace Lesbien, Katy Barasc, Chahla Beski, Cécile Bissonnier, Odile Bonis, Brigitte Boucheron, Pierre Bras, Amélie Brunet, Jackie Buet, Isabelle Cabrera, Maria Candea, Manon Cornet, Chloé Cretel, Sylvie Cromer, Claudette Dhelens, Marie Docher, Clara Domingues, Dani Dulon, Daniel Elmiger, Nicole Fernandez-Ferrer, Odile Fillod, Dominique Fougeyrollas, Geneviève Fraisse, Émilie Herbert-Pontonnier, Nathalie Hervé, Annick Houel, Anne Jego, Laurent Joseph, Jacqueline Julien, Aline Juventy, Eugenie Kufler, Elvire Lakraa, Bernadette Lartigue, Magalie Latry, Barbara Leconte, Annie Le Palec, Marie-Ange Leynaud, Anne-Marie Lilienthal, Carine Lorenzoni, Charlotte Matoussowsky, Marie-Jeanne Mauduit-Broux, Gabrielle Menzeluk, Emmanuelle Misslin, Orit Mizrahi, Colette Mô-Bois, Myriam Monheim, Olivier Nicol, Catherine Nguyen, Françoise Picq, Christine Planté, Nadine Plateau, Laure-Hélène Prévost, Béatrice Randon, Suzette Robichon, Alix Sallé, Sina, Ingrid Sparbier, Marin Thiéry-Lorenzoni, Emmanuel Thévenon, Josselin Tricou, Célia Van Haaren.

18.00

Collection :

À propos de l'autrice

Réalisatrice, productrice et enseignante d’art vidéo à l’École européenne supérieure de l’image. Au début des années 1970, Anne-Marie Faure-Fraisse a fait partie du collectif Videa, un groupe de quatre femmes vidéastes et féministes qui filmaient les actions et la vie des femmes en lutte. Elle a réalisé plusieurs films sur le travail et la précarité économique des femmes, ainsi que sur la délinquance féminine.

 

Directrice artistique, designer graphique et fondatrice de l’Agence Comme ça, Corinne App a très tôt mis ses talents de graphiste au service de la presse et de l’édition féministe – en participant notamment aux journaux Histoires d’elles (Paris), Courage (Berlin) et aux Éditions Tierce.

Caractéristiques

Poids 224 g
Dimensions 14 × 18 cm
Pages

224

Paru le

7 novembre 2011, réédité en novembre 2018

ISBN

979-1090062023

Revue de presse

Anna Musso

Un ouvrage acidulé, comme la couleur de sa couverture, qui rassemble quelque 600 slogans et une centaine de photos d’archives retraçant avec brio quarante ans de luttes féministes en France.

Clara magazine

Ces paroles vivantes scandées, criées, chantées dans les manifestations témoignent de la créativité des actrices d’une histoire collective.

Charlotte Rotman

Au fil des pages, on rit. Il y a du mordant, de l’esprit.

TV mag

Un livre à ne pas manquer, avec de belles photos et des jeux de mots qui ont traversé sans rides ces dernières décennies.

TV mag

François Lavergne

Ce jouissif et combattif pavé rose démontre l’imagination et l’humour des militantes féministes.

L'Ours

Anne Rohmer

A la lecture de cet ouvrage on se rend compte combien les combats féministes ont été inventifs, courageux, joyeux.

Lesbia mag

Les poupées en pantalons

Des centaines de slogans mais aussi de très nombreuses (et superbes) photos de manifestations composent ses pages surprenantes et drôles, pleines de vie et de cris.

Didier Epsztajn

Un petit livre tout en graphisme, aux chaudes couleurs des révoltes et des manifestations de nuits.

M. Revel

Du souvenir aux photographies, aux mots re-trouvés, décryptés, datés et restitués en images et graphies, le livre 40 ans de slogans féministe constitue une somme… mais surtout un travail historiographique des plus importants réalisé sur ce nouveau féminisme qu’a constitué le MLF.

Babelio

Les lectrices et lecteurs de Babelio ont lu et commenté cet ouvrage. Retrouvez leurs avis en cliquant sur cette image

Vous aimerez peut-être aussi…