Dérision

Née en 1905 dans un Japon en pleine mutation, Taiko Hirabayashi rompt très tôt avec sa famille pour s’engager dans le mouvement anarchiste. Publiée en 1927, la nouvelle Dérision lui vaut un prix littéraire et l’inscrit d’emblée dans le courant de la « littérature prolétarienne, tendance féministe ». Dans le style incisif qui la caractérise, Taiko Hirabayashi décrit la vie de misère des jeunes anarchistes et la cruauté de la misogynie. Son œuvre tout entière pétrie d’expérience vécue est aussi sans illusions. Et c’est avec une lucidité redoutable qu’elle s’attaque au mythe de l’amour, conjugal ou maternel.

Catégorie : Étiquette :