La dernière fois que j’ai cru mourir c’était il y a longtemps

Ce premier roman de Clémence Michallon, qui vit à New York et écrit aussi bien en français qu’en anglais, nous introduit dans l’univers de trois personnages en pleine mutation : Véronica la culturiste, qui vit au rythme des séances d’entraînement, des repas calibrés au gramme près, de la fonte des graisses et de la prise de muscles. Camélia la pâtissière très chic, mariée à une tradeuse de la bourse de New York et clouée au lit par une grossesse difficile. Nico, qui se partage entre la pâtisserie le jour et les scènes drag la nuit. C’est aussi un roman des corps tels qu’ils sont, devraient être ou seront, au gré des transformations qu’entraînent la puberté, les régimes, la grossesse, le sport intensif, l’art de la séduction.

Lire le premier chapitre.

19.00

Catégorie : Étiquette :

À propos de l'autrice

Journaliste culture, Clémence Michallon, 28 ans, vit à New York et écrit aussi bien en français qu’en anglais. Elle a publié en 2019 une première nouvelle dans la revue Décapage chez Flammarion. La dernière fois que j’ai cru mourir c’était il y a longtemps est son premier roman.

Caractéristiques

Poids 300 g
Dimensions 14 × 18 cm
Pages

320

À paraître le

25 septembre 2020

ISBN

979-10-90062-57-3

Revue de presse

Entretien avec Clémence Michallon. 2e partie

“Le rapport au corps, c’est vraiment le fil conducteur du roman. Et c’est d’ailleurs pour ça qu’il y a finalement trois facettes avec le culturisme, la PMA et le drag.”

Serial ReadeuZ

La toile de fond de ce roman est dense et riche en informations. C’est un roman fort, puissant. Une véritable spirale qui vous aspire puis vous libère avec l’espoir et le soulagement.

Entretien avec Clémence Michallon. Partie 1.

Je m’appelle Clémence Michallon et je vous présente « La dernière fois que j’ai cru mourir, c’était il y a longtemps ».

Vous aimerez peut-être aussi…