On n’a pas choisi ce drôle d’amour / Qu’il te faut cacher, aux portes du jour… chantait Gribouille dans « Ostende », en 1968.

Selon les époques, l’homosexualité féminine fut tour à tour ou simultanément frappée d’opprobre, niée, invisibilisée. Mais clandestine ou pas, à mots couverts ou crus, cette réalité a trouvé pour se dire la voie de la chanson. Et de Suzy Solidor à Chris en passant par Barbara, Brigitte Fontaine, Marie Paule Belle, Juliette Armanet et bien d’autres encore, jusque dans le Club Dorothée, nombreuses sont les voix féminines à l’avoir chantée sur tous les tons.

Rendant à Sappho ce qui est à Sappho, Léa Lootgieter et Pauline Paris retracent dans ce livre l’histoire de 40 titres mis en musique de 1920 à nos jours. Oubliés pour certains, mondialement connus pour d’autres, ils ont tous en commun de délicieux sous-entendus lesbiens. Elles nous en révèlent les dessous au fil des pages, avec la complicité de Julie Feydel, qui signe les illustrations, et les regards aiguisés de 41 témoins contemporains venus éclairer l’origine de ces chansons, leurs parcours de vie dans les cabarets ou dans les clips, leur réception par la critique et le public… qui ne sait pas toujours ce qu’il fredonne.

Journaliste culturelle et militante LGBT, Léa Lootgieter a réalisé cet ouvrage de concert avec Pauline Paris, autrice-compositrice et interprète. Puis ce duo est devenu trio avec Julie Feydel, dont les dessins sont propres à rafraîchir les mémoires et éveiller les consciences.

20.00

Catégorie : Étiquette :

À propos de l'autrice

Alliant sa profession de journaliste culturelle, sa passion pour les archives et son expertise sur les questions de genre et les sexualités, Léa Lootgieter œuvre depuis plus de dix ans pour la visibilité des lesbiennes d’hier et d’aujourd’hui. Elle a notamment coproduit les émissions radiophoniques de Gouinement Lundi, cofondé la revue Well Well Well, été vice-présidente de Sos Homophobie et coprésidente de l’Association des journalistes LGBT. Historienne de l’art de formation, elle est actuellement responsable de la rubrique musées de News Tank Culture, agence d’information spécialisée dans l’économie et les politiques culturelles.

Autrice-compositrice et interprète, Pauline Paris a sorti trois albums de chanson française, depuis 2006 : Sans sucre s’il vous plaît, Le Grand Jeu, Carrousel, et elle tourne régulièrement en France et en Allemagne. Son credo : mêler la chanson à d’autres arts. Elle a mis en musique Treize poèmes de la poétesse lesbienne Renée Vivien dans un livre-CD illustré, paru aux éditions ErosOnyx en octobre 2019. Elle a également cofondé le festival Zinzinc qui rassemble croquistes et artistes itinérant·es dans les bistrots parisiens. Enfin, elle intervient dans le théâtre musical jeune public (Marlaguette, Michka) en tant que comédienne et créatrice de chansons.


Diplômée de l’École de recherche graphique de Bruxelles, Julie Feydel est illustratrice, graphiste et photographe indépendante. Engagée, elle met son art au service d’Emmaüs, des campagnes Octobre rose et de la revue Well Well Well. Elle publie également ses dessins dans Terr’Africa, Marianne, Historia ou encore L’Entonnoir. À l’encre noire au feutre fin, ses séries de rébus et ses famous fishes qui métamorphosent en poissons des personnages politiques, cherchent avec humour – noir – à éveiller les consciences.

Caractéristiques

Poids 300 g
Dimensions 1.6 × 15.5 × 20 cm
Pages

267

Paru le

12 décembre 2019

ISBN

9791090062535

Revue de presse

Les chansons saphiques effeuillées

« Le temps n’est plus à l’évocation cryptée des amours saphiques. Longtemps frappées d’opprobre, niées ou invisibilisées, ces liaisons tenues pour dangereuses bénéficient aujourd’hui d’une formidable évocation (…) ».
Philippe-Jean Catinchi

A propos des dessous lesbiens de la chanson

« Faisons simple : le livre les dessous lesbiens de la chanson est génialissime. Merci à Léa Lootgieter, Pauline Paris, Julie Feydel et les autres personnes qui ont participé à sa conception. »

Les dessous lesbiens de la chanson

« Dans la nouvelle génération de chanteuses françaises, elles sont nombreuses à ne pas faire mystère de leur sexualité. Sans le porter en étendard, elles aiment les femmes et leur succès prouve que c’est presque devenu un non-sujet. »
Patrice Demailly

Babelio

Les lectrices et lecteurs de Babelio ont lu et commenté cet ouvrage. Retrouvez leurs avis en cliquant sur cette image

Format numérique

Disponible sur immateriel.fr

Vous aimerez peut-être aussi…