Lire la préface par Elsa Dorlin

Instauré dans les années 1960 par les autorités sportives internationales, le test de féminité vise à distinguer les «vraies femmes» des autres.

Quels «autres» ? Des hommes qui s’immisceraient en catégorie «Dames» pour y remporter des victoires faciles ? Les annales du sport ne gardent pas trace d’un tel cas. En revanche, bien des sportives ont été interdites de compétition car elles ne remplissaient pas les critères censés définir la «féminité».

Ces derniers ont varié au cours du temps : la féminité fut d’abord certifiée sur la base d’un examen gynécologique, puis chromosomique, puis hormonal. Mais la conformation anatomique des organes sexuels est parfois jugée «ambiguë», il existe d’autres formules chromosomiques possibles que «XX» et «XY», et des femmes certifiées «normales» à la suite d’un examen anatomique ou d’une analyse chromosomique peuvent avoir des taux naturels de testostérone  supérieurs à la moyenne.

Le travail d’Anaïs Bohuon cerne une évidence qui embarrasse les autorités sportives : les caractéristiques sexuées s’expriment selon des modalités diverses et la partition des individus en deux catégories de sexe seulement est une fiction idéologique. Son livre révèle aussi que cette vision de la féminité a partie liée avec une histoire politique : celle de l’opposition entre l’Est et l’Ouest, du temps de la Guerre froide, et celle qui organise le partage inéquitable entre pays du Nord et du Sud. Dans le monde du sport, les «vraies femmes» restent conformes à l’idéal occidental de la féminité. La suspicion se porte sur «les autres», qui s’écartent de ce stéréotype.

13.99

Catégorie :

À propos de l'autrice

Anaïs Bohuon est socio-historienne, maîtresse de conférences à l’UFR STAPS de Paris Sud 11. Outre ses activités d’enseignement, elle publie des articles et ouvrages scientifiques sur le corps, le sport et le genre.

Caractéristiques

Poids 220 g
Dimensions 15.5 × 20 cm
Pages

192

Paru le

11 juin 2012

ISBN

979-1090062276

Revue de presse

Joëlle Wiels

Il s’agit d’un livre très intéressant et riche d’informations, qui montre que le monde sportif est un excellent révélateur non seulement des difficultés que pose l’organisation binaire femmes/hommes de la société mais aussi des efforts infinis que déploient ses décideurs, dans quelque domaine que ce soit, pour tenter de l’imposer envers et contre tout.

Pierre Lepidi

L’ouvrage, très bien documenté, retrace l’évolution de ces examens au fil des progrès de la science, des tensions géopolitiques et… des états d’esprit.

Christophe Martet

« Le test de féminité dans les compétitions sportives » retrace brillamment les origines de la pratique des tests de féminité par les autorités sportives, depuis les années 30 jusqu’à aujourd’hui en passant par les années 50-60.

Christophe Lemardelé

Comme le souligne l’auteur, le grand paradoxe du sport est de préférer des corps artificiels à des corps naturels, et la norme est artificielle, elle sculpte parfois au bistouri des corps qu’il s’agit de sexualiser strictement.

Louis-Georges Tin

Benoît, si tu nous lit, n’hésite pas à acheter ce livre remarquable d’Anaïs Bohuon sur le test de féminité dans les compétitions sportives.

Didier Epsztajn

De multiples analyses et réflexions passionnantes.

Babelio

Les lectrices et lecteurs de Babelio ont lu et commenté cet ouvrage. Retrouvez leurs avis en cliquant sur cette image

Format numérique

Disponible sur immateriel.fr

Vous aimerez peut-être aussi…