Lire l’introduction

Bienvenue en Oregon, à la découverte de la communauté des Women’s Lands née ici dans les années 70 et qui pendant quarante ans n’a cessé de se développer, de prospérer.

Pour s’affranchir de la domination masculine, les femmes dont la geste est ici retracée ont franchi le pas, pris la tangente et construit ensemble autre chose : tout un monde, toute une vie à elles. Elles ont tenté l’aventure dans l’Ouest des États-Unis, sur des terres reculées où une poignée d’entre elles résident toujours. Elles ont défriché, semé et planté, bâti leurs maisons et leurs abris avec la volonté d’inventer un nouvel art de vivre entre femmes. En quelques années, une vingtaine de terres séparatistes ont ainsi été créées dans la région. Leur multiplication alimentait une vie sociale intense fondée sur la solidarité entre résidentes et visiteuses de passage, sur le respect de la nature, le partage des savoirs, la recherche d’une spiritualité ancrée dans l’immanence, la Terre et le Cosmos.

Que reste-t-il aujourd’hui de ces espaces uniques et de l’utopie qui les a longtemps maintenus vivants ? Françoise Flamant s’est plongée dans les archives des Women’s Lands, elle s’est entretenue avec plusieurs des protagonistes de cette histoire à bien des égards fabuleuse. Soutenu par le respect et la sympathie pour le sujet traité, son récit qui mêle descriptions, analyses, témoignages et documents graphiques donne la mesure de l’ambition du projet et de la force des engagements de celles qui y ont participé. C’est une contribution essentielle à l’histoire du féminisme et à celle, par trop occultée, des lesbiennes féministes.

19.00

Catégorie :

À propos de l'autrice

Sociologue et économiste, militante du MLF, Françoise Flamant est une des cofondatrices de Musidora, le premier festival de films de femmes en France, créé en 1974, année où elle animait aussi la journée Grève des femmes «contre les tâches ménagères et sexuelles». Elle a écrit À tire-d’elles. Itinéraires de féministes radicales des années 1970 (Presses universitaires de Rennes, 2009), et en 2005 elle a coréalisé avec Veronica Selver le court-métrage documentaire, Raising the roofCharpentières.

Caractéristiques

Poids 360 g
Dimensions 15.5 × 20 cm
Pages

256

Paru le

7 octobre 2015

ISBN

979-1090062283

Revue de presse

Marie Kirschen

Avec cet ouvrage des excellentes éditions féministes iXe, Françoise Flamant nous plonge au coeur de ces initiatives qui ont tenté de construire la vie autrement.

Floris Taton

Françoise Flamant, économiste et sociologue, nous entraîne, dès les premières lignes de son ouvrage, dans une histoire surprenante, méconnue et exceptionnelle par son ampleur.

Anaiscience

Une claque. C’est ce que j’ai pris dans la tronche en lisant ce livre absolument génial.

Didier Epsztajn

Je souligne la chaleur dégagée par le texte de Françoise Flamant, cette sympathie communicative envers ces femmes et leurs aventures.

Axelle

Françoise Flamant retrace dans cet ouvrage richement documenté une épopée absolument passionnante, inspirante, pleine d’enseignements.

Charlotte Sapin

Cette contribution importante à l’histoire du féminisme et de l’homosexualité féminine par le biais de l’engagement puissant des habitantes ou visiteuses de passage des Lands ne peut légitimement pas tomber dans l’oubli tant il est riche d’enseignements. Un livre essentiel.

Heval

Ce livre, je l’ai aimé. Il est beau, il est esthétique, il est bien fait. Et il est nécessaire car il donne à voir et à apprendre.

L’ourse bibliophile

Ce livre nous raconte la démarche passionnante menée par ces femmes dans les années 1970 et pousse à la réflexion sur notre quotidien ou nos propres combats. Bienvenue sur les traces d’une utopie.

Babelio

Les lectrices et lecteurs de Babelio ont lu et commenté cet ouvrage. Retrouvez leurs avis en cliquant sur cette image

Vous aimerez peut-être aussi…