• img-book
    Marie

    Françoise Clavel, Inès de Luna,

ISBN : 979-10-90062-29-0
Catégorie :

Marie

De Françoise Clavel, Inès de Luna,

Lire l’entretien avec Hélène Fleckinger

Ce livre est un hommage à Marie Dedieu, enlevée au Kenya et assassinée en Somalie en 2011.

Au moment de sa disparition, il a été largement rappelé que Marie avait été directrice de publication du Torchon Brûle. On a moins parlé de sa proximité avec les milieux du théâtre et du cinéma, et de sa passion pour les arts plastiques qui la portaient à faire connaître les œuvres de créatrices qu’elle admirait. Sept de ses amies ont entrepris de raconter son histoire et de mettre en valeur cette part importante de son travail. En associant à ses textes, publiés ou inédits, leurs conversations, leurs récits, leurs souvenirs, elles tentent ici de retracer l’itinéraire complexe et attachant d’une femme décidée coûte que coûte à tenir debout.

Si le rôle joué par Marie Dedieu dans la reconnaissance et la diffusion des œuvres de femmes cinéastes, photographes, plasticiennes a longtemps été minoré, c’est qu’il avait pour cadre le journal Des Femmes en mouvement et la galerie Des femmes – deux vitrines d’un groupe particulier du MLF, Psychanalyse et Politique, où l’anonymat des militantes était de règle. Les amies de Marie ont ainsi été amenées à décrire et analyser le fonctionnement souvent très rude auquel obéissait ce groupe, dont les pratiques internes encore trop méconnues alimentent fantasmes, rumeurs et dénégations.

Ce livre-hommage revient aussi sur la vie de Marie Dedieu au Kenya. Il éclaire le contexte géopolitique de son enlèvement, relate les circonstances de son enlèvement et ce qui a pu être retracé des tragiques deux dernières semaines de sa vie.

Octobre 2015 – 176 p. – 14 x 18 cm

16,00

Quantité :
À propos de l'autrice
Les livres de Françoise Clavel
À propos de l'autrice
Les livres de Inès de Luna
Revue de presse

Didier Epsztajn

J’ai particulièrement apprécié les pages sur le cinéma, et notamment l’entretien avec Marie Dedieu par Hélène Fleckinger.