• img-book
    Le rendez-vous iranien de Simone de Beauvoir

    Chahla Chafiq

ISBN : 979-10-90062-46-7
Catégorie :

Le rendez-vous iranien de Simone de Beauvoir

De Chahla Chafiq

À la veille du 8 Mars 1979, Khomeiny appelle les femmes à se voiler dans les lieux publics. Tandis qu’en signe de protestation, les Iraniennes envahissent par milliers les rues de Téhéran et d’autres grandes villes du pays, en France Simone de Beauvoir prend position en leur faveur, au nom de l’universalité des droits des femmes.

Le deuxième sexe fut pour partie traduit en persan dans les années 1970, les milieux iraniens francophones connaissent l’écrivaine depuis les années 1960, mais la pensée de Simone de Beauvoir est longtemps restée dans l’ombre de l’existentialisme. Aujourd’hui, les choses ont bien changé. Une jeunesse éprise de liberté se saisit de son image pour dire tout à la fois son vécu, ses rêves et ses désirs.

Ce voyage en Iran sur les traces de Simone de Beauvoir plonge au coeur des questions que l’islamisme soulève à propos de l’identité culturelle et religieuse, dans son rapport au social et au politique. Questions brûlantes, à l’heure où, en Iran et ailleurs dans le monde, les mouvements néoconservateurs puisent leur force dans l’exacerbation des appartenances identitaires.

Janvier 2019 – 184 p. – 14 x 18 cm

Femmes, rires et larmes

Regarder, écouter Chahla Chafiq, Mylène Besson et Marie Morel parler ensemble dans cette captation vidéo de la création – littéraire, pour la première, artistique, par la peinture, pour les deux autres. Et du corps, de son engagement dans le travail, du rire et des larmes. Une rencontre animée par Danielle Maurel à la Cité des… Lire plus « Femmes, rires et larmes »

Amirpasha Tavakkoli

Quarante ans après, le bilan de la révolution donne raison aux féministes plutôt qu’à Foucault ou à Sartre. Le progressisme religieux de l’Iran de 1979 s’est transformé en tyrannie et le rêve d’une société démocratique s’est brisé. Néanmoins, la résistance continue et la jeunesse iranienne découvre et lit Simone de Beauvoir : les jeunes sont nombreux et nombreuses à admirer son intelligence et sa modernité à une époque où la “spiritualité religieuse” fascine encore certain.es intellectuel.les.

Ju lit les mots

Une plume légère mais sérieuse, où ce n’est pas tant la place de la femme qui est visée, mais bien la liberté. La liberté dont les femmes seront les premières à être privées…

Irène Corradin

Le charme et la force de ce livre résident dans le paradoxe de l’écriture de Chahla Chafiq, une écriture qui, sortant les luttes des femmes iraniennes de l’invisibilité, accorde toute la place à l’analyse théorique et politique des faits et des concepts tout en laissant émerger le poétique. Ne manquez pas ce Rendez-vous iranien de Simone de Beauvoir. Un ouvrage indispensable pour comprendre le monde d’aujourd’hui, notre monde.

Ça sent le book

Un essai très riche qui multiplie les sources et les points de vue, politiques, journalistes, militants, blogueurs, citoyens lambda, auxquels Chahla Chafiq intègre ses propres réflexions et questionnements. Une fenêtre ouverte sur l’Iran, un incontournable pour mieux comprendre ce pays et plus globalement l’évolution de notre monde.

Patrick Kessel

Chahla Chafiq nous livre un message d’espérance qui témoigne de la place déterminante des femmes en avant-garde du combat universel pour la liberté de conscience, la liberté d’être soi. Un message qui s’adresse aussi à ceux qui, à gauche notamment, instrumentalisés ou séduits par la tentation communautariste, font parfois sans le savoir le lit des obscurantismes de demain.

Soad Baba Aissa

Dans son dernier essai, Le rendez-vous iranien de Simone de Beauvoir, Chahla Chafiq a su allier ses deux palettes colorées de sociologue et d’écrivaine. Son écriture est fluide, elle a le sens de l’expression de la réalité pour happer les lectrices et lecteurs.

Nathalie Dhénin

Son intelligence et son ingéniosité amène le lecteur à s’interroger avec pertinence sur l’évolution du féminisme d’ici et d’ailleurs.

Carine Delahaie

« Simone de Beauvoir n’ira finalement jamais en Iran, mais à partir de cette absence Chahla traque la présence de l’écrivaine comme on cherche un parfum, les traces d’un amour perdu mais toujours un peu vivant, un amour fondateur qui structure encore notre vie bien des années après qu’il ait pris fin. »

16.00

Quantité :
À propos de l'autrice
avatar-author
Écrivaine et sociologue, Chahla Chafiq a publié des ouvrages de fiction (Chemins et brouillard, Demande au miroir) et des essais où elle analyse, notamment, le phénomène de l’islamisme et ses conséquences sociales, culturelles et politiques. Islam politique. Sexe et genre à la lumière de l’expérience iranienne (PUF, 2011) a reçu le prix Le Monde de la recherche universitaire.
Les livres de Chahla Chafiq
Revue de presse

À la veille du 8 Mars 1979, Khomeiny appelle les femmes à se voiler dans les lieux publics. Tandis qu’en signe de protestation, les Iraniennes envahissent par milliers les rues de Téhéran et d’autres grandes villes du pays, en France Simone de Beauvoir prend position en leur faveur, au nom de l’universalité des droits des femmes.

Le deuxième sexe fut pour partie traduit en persan dans les années 1970, les milieux iraniens francophones connaissent l’écrivaine depuis les années 1960, mais la pensée de Simone de Beauvoir est longtemps restée dans l’ombre de l’existentialisme. Aujourd’hui, les choses ont bien changé. Une jeunesse éprise de liberté se saisit de son image pour dire tout à la fois son vécu, ses rêves et ses désirs.

Ce voyage en Iran sur les traces de Simone de Beauvoir plonge au coeur des questions que l’islamisme soulève à propos de l’identité culturelle et religieuse, dans son rapport au social et au politique. Questions brûlantes, à l’heure où, en Iran et ailleurs dans le monde, les mouvements néoconservateurs puisent leur force dans l’exacerbation des appartenances identitaires.

Janvier 2019 – 184 p. – 14 x 18 cm

Femmes, rires et larmes

Regarder, écouter Chahla Chafiq, Mylène Besson et Marie Morel parler ensemble dans cette captation vidéo de la création – littéraire, pour la première, artistique, par la peinture, pour les deux autres. Et du corps, de son engagement dans le travail, du rire et des larmes. Une rencontre animée par Danielle Maurel à la Cité des… Lire plus « Femmes, rires et larmes »

Amirpasha Tavakkoli

Quarante ans après, le bilan de la révolution donne raison aux féministes plutôt qu’à Foucault ou à Sartre. Le progressisme religieux de l’Iran de 1979 s’est transformé en tyrannie et le rêve d’une société démocratique s’est brisé. Néanmoins, la résistance continue et la jeunesse iranienne découvre et lit Simone de Beauvoir : les jeunes sont nombreux et nombreuses à admirer son intelligence et sa modernité à une époque où la “spiritualité religieuse” fascine encore certain.es intellectuel.les.

Ju lit les mots

Une plume légère mais sérieuse, où ce n’est pas tant la place de la femme qui est visée, mais bien la liberté. La liberté dont les femmes seront les premières à être privées…

Irène Corradin

Le charme et la force de ce livre résident dans le paradoxe de l’écriture de Chahla Chafiq, une écriture qui, sortant les luttes des femmes iraniennes de l’invisibilité, accorde toute la place à l’analyse théorique et politique des faits et des concepts tout en laissant émerger le poétique. Ne manquez pas ce Rendez-vous iranien de Simone de Beauvoir. Un ouvrage indispensable pour comprendre le monde d’aujourd’hui, notre monde.

Ça sent le book

Un essai très riche qui multiplie les sources et les points de vue, politiques, journalistes, militants, blogueurs, citoyens lambda, auxquels Chahla Chafiq intègre ses propres réflexions et questionnements. Une fenêtre ouverte sur l’Iran, un incontournable pour mieux comprendre ce pays et plus globalement l’évolution de notre monde.

Patrick Kessel

Chahla Chafiq nous livre un message d’espérance qui témoigne de la place déterminante des femmes en avant-garde du combat universel pour la liberté de conscience, la liberté d’être soi. Un message qui s’adresse aussi à ceux qui, à gauche notamment, instrumentalisés ou séduits par la tentation communautariste, font parfois sans le savoir le lit des obscurantismes de demain.

Soad Baba Aissa

Dans son dernier essai, Le rendez-vous iranien de Simone de Beauvoir, Chahla Chafiq a su allier ses deux palettes colorées de sociologue et d’écrivaine. Son écriture est fluide, elle a le sens de l’expression de la réalité pour happer les lectrices et lecteurs.

Nathalie Dhénin

Son intelligence et son ingéniosité amène le lecteur à s’interroger avec pertinence sur l’évolution du féminisme d’ici et d’ailleurs.

Carine Delahaie

« Simone de Beauvoir n’ira finalement jamais en Iran, mais à partir de cette absence Chahla traque la présence de l’écrivaine comme on cherche un parfum, les traces d’un amour perdu mais toujours un peu vivant, un amour fondateur qui structure encore notre vie bien des années après qu’il ait pris fin. »