• img-book
    Ilona, ma mère et moi

    Françoise Basch

ISBN : 979-10-90062-03-0
Catégorie :

Ilona, ma mère et moi

De Françoise Basch

Lire le prologue

Enfant pendant la Deuxième Guerre mondiale, Françoise Basch a vécu l’exode, l’absence de son père, une vie de lycéenne à Lyon où s’étaient réfugiés ses grands-parents, Ilona et Victor Basch, et les rencontres toujours trop brèves avec sa mère, Marianne, médecin, obligée de s’installer deux cents kilomètres plus au sud. En 1944, l’assassinat d’Ilona et de Victor par la Milice convainc Marianne d’organiser la fuite de ses deux enfants vers la Suisse.

Pour ce livre voulu en hommage à Marianne, qui assura leur survie à tous en ces temps périlleux et à Ilona, figure féminine plus traditionnelle, Françoise Basch a puisé dans les correspondances familiales en confrontant ce qu’elles restituent de la réalité à ses souvenirs d’enfance. Son travail de mémoire exigeant rend justice à ces femmes, qui en « héroïnes ordinaires » surent déployer d’immenses ressources d’ingéniosité, de courage et d’ironie face au brutal rétrécissement de leurs horizons.

Contribution à l’histoire du genre par l’évocation précise des rôles nouveaux alors assumés par les femmes, Ilona, ma mère et moi revient aussi sur la complexité du rapport personnel à la judéité.

Janvier 2012 – 128 p. – 14 x 18 cm

14,00

Quantité :
À propos de l'autrice
avatar-author
    Professeure de civilisation britannique à l'Institut Charles V, Françoise Basch a cofondé en 1975 un des premiers groupes d'études féministes en France, le GEF, à l'Université Paris VII. Autrice de deux ouvrages importants sur l'histoire des femmes, en Grande-Bretagne (Les femmes victoriennes) et aux États-Unis (Rebelles américaines au XIXe siècle: mariage, amour libre et politique) elle a également consacré une importante biographie à son grand-père, Victor Basch.
    Les livres de Françoise Basch
    Revue de presse

    Mithrowen

    «Ilona, ma mère et moi», c’est le portrait d’héroïnes du quotidien qui résistent à tout: à l’oppression, au suicide ou à la dépression d’un mari, à la solitude, à la fatigue.

    Cathy Bernheim

    Ce texte précieux à bien des égards l’est aussi par sa démarche même, et la bravoure qu’il a fallu à son auteur pour regarder en arrière et nous donner quelques clefs pour faire le lien entre histoire personnelle et histoire tout court.

    Clémentine Chazottes

    Françoise Basch revient sur l’histoire marquante de sa famille. Celle de sa grand-mère Ilona, de son grand-père, Victor, tous deux assassinés par la milice et la Gestapo à Lyon.