En finir avec l’homme

« Homme. – Animal raisonnable. En ce sens, il comprend toute l’espèce humaine, et se dit de tous les deux sexes » (Dictionnaire de l’Académie, 1re édition, 1694).

Depuis quand, pourquoi, par quel détour le mot « homme » en est-il venu à désigner le genre humain tout entier ? Et comment se fait-il que tant de francophones ne songent pas à questionner cet usage totalisant ?

Au fil d’une passionnante enquête, Éliane Viennot revient sur l’étymologie du terme, sur son sens premier et son sens sublimé par la grâce d’institutions puissantes, sur les contradictions et les confusions que cela n’a pas manqué de provoquer. Ce livre est l’histoire d’un abus de langage qui a hissé le mâle de l’espèce au rang de représentant absolu de l’humanité.

Au pays de l’Homme de Cro-Magnon, du Musée de l’Homme, des Maisons des Sciences de l’Homme, des Droits de l’Homme, etc., cette histoire relève d’une exception française qui sent fort l’imposture masculiniste. Il est temps que le bonhomme regagne son lit – sémantiquement parlant – et laisse place aux autres individus du genre Homo : tous les humains, hommes compris.

6.50

Catégorie : Étiquette :

À propos de l'autrice

Professeuse émérite de littérature française de la Renaissance, membre honoraire de l’Institut universitaire de France, Éliane Viennot est l’autrice de nombreux ouvrages. Dont, aux Éditions iXe : Non, le masculin de l’emporte pas sur le féminin (2014), Le langage inclusif : pourquoi, comment (2018) et La Querelle des femmes (2019).

Caractéristiques

Dimensions 10 × 13 cm
Dimensions

10 x 13 cm

Sortie le

10 septembre 2021

ISBN

979-10-90062-70-2

Vous aimerez peut-être aussi…