Pour le droit de vote des femmes

Lire la présentation de l’ouvrage par Benoît Basse

Le 20 mai 1867, le Britannique John Stuart Mill prononçait à la Chambre des Communes un discours resté dans les annales, car, chose jusqu’alors inouïe, il réclamait l’extension du droit de vote aux femmes.

Traduits pour la première fois en français, les trois autres discours de ce recueil attestent la constance de son engagement féministe. Mill pourfend les arguments conservateurs sur la prétendue incapacité des femmes à exercer d’autres fonctions que domestiques ou leur manque d’intérêt pour les affaires publiques. Partisan de l’égalité des sexes, il plaide pour un partage des responsabilités civiles et politiques, soutient que les différences observables entre les deux sexes sont le produit de l’histoire et de la domination masculine.

Discours traduits de l’anglais (Grande-Bretagne) par Benoît Basse

6.50

Catégorie :

À propos de l'autrice

Philosophe et économiste, John Stuart Mill eut une longue liaison amoureuse et intellectuelle avec la féministe Harriet Taylor. « Mes publications furent tout autant les œuvres de ma femme que les miennes… », a-t-il écrit dans ses Mémoires. Il a écrit, notamment, un essai féministe intitulé De l’assujettissement des femmes.

Caractéristiques

Poids 50 g
Dimensions 10 × 13 cm
Pages

128

Paru le

14 juin 2018

ISBN

979-1090062436

Revue de presse

Babelio

Les lectrices et lecteurs de Babelio ont lu et commenté cet ouvrage. Retrouvez leurs avis en cliquant sur cette image

Vous aimerez peut-être aussi…